• Hakama, Obi, à l'attaque!

     

    Nous revoilà!

    Lô Re a eu la gentillesse de faire des courses pour nous qui avons travaillé ce dernier week-end. Elle a trouvé tout ce qu'il nous fallait pour poursuivre notamment des pièces de cuir mais également des tissus et entre autre une belle laine noire pour la veste de Su Ki qui, il faut qu'on vous le dise, a toujours froid! Etant donné que même les nuits d'été sont fraîches nous avons décidé de ne pas lui confectionner comme nous une cape mais un belle veste doublée de polaire s'il vous plaît.

    Comme Lô Re avait du temps, elle a bien entamé la confection de la veste, mais la couturière que je suis est un peu dure et il y a des choses à reprendre... ah lalalalaaaaa!!! Bon mais c'est pas la fin du monde. C'est juste la première fois que je dois me pencher sur le déroulement d'un patron alors que le vêtement est déjà commencé, et pour trouver l'endroit où c'est parti en sucette, ce n'est pas vraiment évident. Le challenge quoi!

    Comme dit Lô Re : "Ceci est une veste!"

     

    Oui ça fait peur mais justement, là, il n'y a pas d'erreurs!

    De son côté Su Ki s'attaque au tissu des feuilles de ginkgo pour faire son Obi. La ceinture ouvragée qui viendra se placer par dessus le serre taille bleu.

    Elle a d'abord fait un dessin sur papier aux mesures qu'elle souhaitait afin que cela soit harmonieux. Le morceau est ensuite découpé avec une bordure supplémentaire de 1cm environ pour les coutures. Un petit rentré vite fait avec les épingles et l'on jette un oeil sur Mistinguette juste pour voir!

                       

    Nous doublons le Obi avec un morceau de lin bleu entoilé et il ne faut pas oublier le large ruban de satin noir qui va servir à l'attacher autour de la taille. Le ruban est épinlé vers l'intérieur et les deux morceaux assemblés endroit contre endroit avec une petite ouverture prévue pour retourner le tout sur l'endroit! Les filles ont du mal avec cette notion d'endroit-envers et moi j'ai toujours du mal à l'expliquer!

                       

    Et nous ne sommes pas au bout de nos peines!

    Le lin noir du hakama nous attend. Alors il faut bien avouer que là nous allons entrer dans une phase plus que stressante et donc vous comprendrez que nous n'ayons pas eu réellement le temps ni l'envie de prendre des photos. Gggrrrrrr...!!

    Pour le pantalon japonais plissé nous n'avions pas de patron, seulement une charte avec des mesures, sorte de tableau de proportions en rapport avec le tour de taille et la hauteur. Après ça il fallait couper deux grands rectangles, y anoter des points avec des lettres selon des mesures bien précises et suivre des instructions toutes en anglais que je m'étais fais un plaisir de traduire quelques semaines plus tôt. Rabattre des points sur d'autres pour créer les fameux plis du hakama, voilà le secret!

    Certains, à lire ces mots, sont peut-être déjà découragés?! Je vous rassure nous sommes passé à deux doigts également mais à trois filles sur le problème la réflexion est meilleur et notre Lô Re s'est montrée particulièrement efficace!

    Ce qui ne l'a pas empêchée comme moi d'être un peu contrariée!!! Ras le bol de ce pantalon, non mais!

    Une fois les plis cousus, maintenus sur la piqure de la taille il faut les marquer sur toute leur longueur au fer à repasser.

    Là encore, Lô Re n'est toujours pas calmée et moi j'ai les nerfs qui lâchent!

                                           Hakama, Obi, à l'attaque!

    Franchement sur ce coup là, la couture nous aura usées les nerfs! Mon seul regret est de ne pas avoir gardé la version miniature que j'avais faite du hakama pour montrer aux filles comment nous allions l'assembler à l'entre-jambe. Il était bien mignon mon mini hakama!

                                          

    Durant toute cette frénésie, Su Ki a quand même trouvé le temps de piquer son Obi, de le retourner sur l'endroit et de le fermer avant de l'essayer sur Mistinguette. Cela commence vraiment à prendre figure. 

     

                                            

     

    Et voici enfin le costume sur Su Ki. Finalement nous avons décidé qu'il était plus esthétique de rentrer le kimono à l'intérieur du hakama noir. La touche finale, la cordelette de satin noire nouée par dessus le Obi.

                                           

     

    Il manque encore les rubans et j'en profite pour faire un essai de chapeau avec nouage à la japonaise sur le menton de ma soeur. C'est pas mal mais le chapeau est trop jaune, j'en chercherai un plus blanc, c'est une option. Passons aux finitions.

     

                                           

    Su Ki entame le marquage des emmanchures pour y placer les rubans tandis que je montre à Lô Re la merveille des boutonnières automatiques sur la machine. Pas si facile malgré tout car il faut toutes les faire au même niveau par rapport à la bordure de manche.

       

    Ouverture des boutonnières qui vont donc nous servir de passants pour le ruban du pas de manche.

     

    Hakama, Obi, à l'attaque!

    Et voici le résultat avec le ruban sur les emmanchures, sur le bas des manches et un simple lien de lin noir sur les biceps. Nous sommes contentes même s'il reste encore du travail, la fin de la veste en laine se profile et nous avons marqué l'ourlet définitif du pantalon hakama. Il n'y a plus qu'à le piquer! Allez, on y est presque, prochaines étapes finales : les pièces de cuir et les lanières pour tenir la sabre katana sur la hanche de Su Ki. On a trouvé une combine!

     

     

    Suite et fin à Provins!!!

    Hakama, Obi, à l'attaque!

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :